Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PUBLICATIONS DIVERSES - Page 3

  • CONCRETE WEDDING CAKE by John Heat

    I'm an Editor at a Studio in Los Angeles and I loved this book. There are practical methods used that you typically don't get in a book about editing. Whether you are a seasoned Editor that wants to refresh and learn new tips, or a person just starting out, this book is a must read. Wish this was available when I was in Film School. I highly recommend it

     http://www.amazon.com/Concrete-Wedding-Cake-learned-picture/dp/061595166X

    TRADUCTION

    Je suis éditeur dans un studio à Los Angeles et j'ai adoré ce livre. Il y a des méthodes pratiques utilisées que l'on ne trouve généralement pas dans un livre sur le montage. Que vous soyez un éditeur chevronné qui souhaite se rafraîchir et apprendre de nouveaux trucs, ou une personne qui débute, ce livre est un must. J'aurais aimé qu'il soit disponible lorsque j'étais à l'école de cinéma. Je le recommande vivement

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    CONCRETE WEDDING CAKE by John Heat

    http://www.amazon.com/Concrete-Wedding-Cake-learned-picture/dp/061595166X

     

    In "Concrete Wedding Cake", John Heath has written a concise, practical and clear approach to motion picture editing based on his over thirty years of editing, directing and producing. The book is not overly technical or theoretical, but is a light approachable explanation of what editing is, how to make solid editing choices and the techniques to help make those choices work as well possible. He has also include a section for "directors only," so that they may have a positive editorial experience.

    TRADUCTION

    Dans "Concrete Wedding Cake", John Heath a écrit une approche concise, pratique et claire du montage cinématographique, basée sur ses plus de trente ans de montage, de réalisation et de production. Le livre n'est pas trop technique ou théorique, mais il explique de manière légère et accessible ce qu'est le montage, comment faire des choix de montage solides et les techniques permettant de faire en sorte que ces choix fonctionnent le mieux possible. Il comporte également une section réservée aux "réalisateurs", afin qu'ils puissent vivre une expérience éditoriale positive.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

     

     

  • RIPTIDE : SOUVENIRS DE PERRY KING...

    ... & TOM BRAY

    Traduction en français et publication du bel hommage que rend Deb du site ABSOLUTELY PERRY KING, pour le 30ème anniversaire de la série-culte RIPTIDE....

    C'est avec l'aimable autorisation de mon Amie Deb que je peux vous offrir ce cadeau.

    Perry et Thom nous donnent leurs impressions, les souvenirs qu'ils ont gardés de cette période 1984/1987 durant laquelle ils ont joué les héros si sympathiques, que nous aimons encore aujourd'hui. 

    Joe n'a pas encore envoyé son récit, mais je pense que nous pourrons en avoir connaissance prochainement.

    Je remercie encore du fond du coeur, mon amie Deb pour ce partage. 

    Je vous donne à nouveau le lien de son site APK

    http://absolutelyperryking.com/photos.html

    http://www.absolutelyperryking.com/

     

     

     

     

  • 1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    Cette année 2014 " RIPTIDE " a 30 ans.

    Je veux signaler ici, la page que Deb a consacrée à cet évènement.

    Elle publie également, les réflexions de Perry King et Tom Bray sur cette belle période de trois années (1984/1987) de tournage avec Joe.

    Je regrette simplement, que Joe n'ait pas communiqué ses réflexions personnelles, mais grâce à Perry et Tom, nous savons que leur amitié de trente ans est restée indéfectible.

    Merci à Toi, Chère Deb, pour ce partage généreux.

     

    http://absolutelyperryking.com/photos.html

     

    J'ai pu me procurer dernièrement, la série complète mais hélas elle est en langue allemande. 

    Il est vraiment regrettable qu'aucune  Maison française d'édition et  diffusion de films ou séries, n'ait pas acquis les droits  de commercialiser cette série en France. 

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS 

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

     

     

     

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

    1984-2014 RIPTIDE A 30 ANS

     

     

  • UNE INTERVIEW DE MELISSA GILBERT...

    Je remercie mon amie Marie-Ange qui m'a transmis cette interview de Mélissa Gilbert, datant du 17 janvier 1987 et de la traduction qu'elle en a faite.

    Ce document est ancien, mais il s'ajoute évidemment, aux quelques documents déjà publiés sur mon blog.

    UNE INTERVIEW DE MELISSA GILBERT de 1987

    A 24 ans, Melissa Gilbert sait comment vivre une double vie.

    Le dimanche 18 janvier, elle est la vedette du film « Le Serment de Sang. » de NBC. Dans le film, elle joue une innocente jeune femme, Marian Winslow, qui ne se rend pas compte – avant qu’il ne soit bien trop tard – que l’homme qu’elle a épousé, l’avocat Edward Moran (Joe Penny), est profondément impliqué dans la Mafia.

    Gilbert, qui littéralement a grandi en jouant Laura Ingalls Wilder dans « La Petite Maison dans la Prairie », est actuellement en vedette dans beaucoup plus que juste un film de télévision. Sa romance « Rock and Roll » de six ans avec « le sale gosse » Rob Lowe a fait d'elle et Lowe en co-stars les couvertures des tabloïds de supermarché. Vont-ils ou ne vont-ils pas ? Et avec qui ?

    Cependant, juste quelques jours avant son interview, Gilbert a annoncé son engagement avec Lowe.

    Ici, Gilbert parle de « Le Serment de Sang », son amitié particulière avec Joe Penny et sa relation avec Lowe et la bande de sales gosses.

    Q : Dans “Le Serment de Sang”, vous et Joe Penny tombez passionnément amoureux. Etait-ce amusant ?

    R : Ed et Marion tombent amoureux aveuglément. Nous avons tous connu ça. Moi aussi, certainement (rires). Dieu merci à Joe Penny ! Il y a définitivement – comment puis-je dire ? – beaucoup de chaleur… de passion … quelque chose de fort entre nous. C’est le meilleur. Je ne vais pas nier le fait que j’ai un béguin pour l’homme.

    Q : Avez-vous eu une relation amoureuse durant le tournage du film ?

    R : Nous avons eu une relation particulière. Nous avons regardé dans le dictionnaire et le mot « particulière » était le mot juste. Non, il n’y a pas eu de relation amoureuse. Mais il y a eu une connexion immédiate. Bien sûr, tout le monde sur le plateau pensait que nous couchions ensemble, ce qui était totalement faux.

    Q : Vous avez quelques scènes très torrides dans « Le Serment de Sang ». Pensez-vous que votre image va changer ?

    R : Je ne sais pas si j’aurais pu faire ces scènes avec quelqu’un d’autre, mais Joe , il vous met à l’aise. Quel gars ! J’adorerais retravailler avec lui. Vous savez, comme ces grands duos de l’écran : William Powell and Myrna Loy, Spencer Tracy et Katharine Hepburn.

    Q : Votre histoire d’amour avec Rob Lowe vous a mise à la vue du public. Comment abordez-vous toute cette publicité ?

    R : Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Actuellement c’est excitant parce que je marche dans la rue et quelqu’un m’interpelle et me dit « Vous êtes Melissa Gilbert. Félicitations. J’ai entendu parler de vos fiançailles et je suis tellement heureux pour vous. »

    Q : Mais certainement vous ne riez pas à propos des histoires de Rob Lowe avec les autres femmes.

    R : Je n’ai pas eu le choix que d’apprendre à rire cette année – ou bien, je serai tombée dans la dépression. Les magazines US l’ont nommé le Roméo de l’année avec toutes les photos prises avec six femmes différentes. Sur la page suivante, vous avez une photo de moi et Billy Idol et que nous serions fiancés ! Mais personne ne peut savoir ce que Rob et moi faisons réellement.

    Q : Vous devez être amie avec le groupe d’ami de Rob – plus connu sous le nom de « Brat Pack » (les sales gosses)

    R : Je suis très heureuse pour eux et ils ont tous gardé la tête sur les épaules malgré leur succès. Rob et moi leur avons souvent rappelé que beaucoup de gens disparaissent et que peu de gens réussissent à perdurer dans le succès.

  • UNE VISION PLUS ROMANTIQUE...

    " Suite à l'article précédent " cet obscur objet du désir ", j'avais défini mon autre vision plus romantique de l'acteur Joe Penny.

    En voici donc le texte original écrit en 2006. 

    Après avoir donné mon opinion de femme "libérée" sur notre acteur Joe Penny, je voudrais donner mes pensées plus romantiques et poétiques qu'il m'a inspirées.
    Voilà donc comment je le vois dans mon imaginaire.

     

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

    UNE VISION PLUS ROMANTIQUE...

     

    Ce bel acteur représente l'homme idéal pour fantasmer dans ma vie de femme. Il est le fruit défendu dans lequel je ne croquerai jamais mais qui me met l'eau à la bouche. 
    Il suscite le désir que je ne partagerai jamais avec lui. 
    Il comble mes rêves puisqu'il est le fantasme absolu. 
    Quand je le vois sur l'écran de mon téléviseur, c'est une émotion infinie qui m'envahit :
    Il est le merveilleux tableau que j'ai vu un jour dans une galerie de peinture qui m'a bouleversée car, il éveillait en moi des souvenirs enfouis au plus profond de mon être.
    Il est le lever du soleil sur la mer que j'admire un matin d'été mais aussi le coucher du soleil dans l'horizon enflammé (pour le côté clair-obscur de Joe). 
    Il est pour moi tout cela, avec un immense respect que j'éprouve à son égard parce que je ne le connais pas et que c'est mieux ainsi.
    Il garde tout son mystère de star. C'est cela que j'aime, cette distance que je ne pourrai jamais franchir et qui fera qu'il restera à jamais cette étoile qui scintille et que je n'atteindrai pas.....


    On dit que Dieu a créé l'homme à son image. Je n'ai jamais vu Dieu et pour moi Joe est plus beau que Dieu....

     

    UNE VISION PLUS ROMANTIQUE...