Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pin it!

THANKSGIVING POUR NOS AMIS AMERICAINS

3163372934.gif

Image and video hosting by TinyPic

MON PETIT COLLAGE POUR THANKSGIVING

Le 25 novembre prochain, nos amis Américains célèbreront le "THANKSGIVING-D".

L'Histoire américaine étant intimement liée à l'Histoire de la France (La Fayette, Alexis de Tocqueville pour les personnalités les plus marquantes etc...), et pour ne pas vous narrer un récit qui pourrait être empreint d'erreurs bien que je connaisse le sujet, je préfère vous donner le lien du site sur lequel j'ai trouvé le récit ci-dessous, que je vous livre partiellement.

Comme je ne peux pas m'empêcher de faire un peu d'humour noir, j'ai une pensée attristée pour toutes les dindes (?) qui seront sacrifiées...Bien-entendu, je ne vise personne en particulier ni en général d'ailleurs. "Honni soit, qui mal y pense.....rait.".

Heureusement, comme le veut la tradition également, le Président Obama dans sa grande clémence, en épargnera une !. Que grâce lui soit rendue.

 

THANKSGIVING Day

http://www.france-usa.net/thanksgiving.php3

 

Les origines du THANKSGIVING remontent à l’automne de l’année 1621. En cette année, les habitants de la petite colonie de Plymouth, dans le Massachusetts, purent pour la première fois, regarder leur avenir d’une façon presque optimiste. Ils avaient supporté les rigueurs de leur premier hiver au nouveau monde et avaient récolté leur première moisson.

Il était normal que ces Protestants, profondément croyants et connus généralement en Amérique sous le nom de « pèlerins », venus au nouveau monde en tant que réfugiés religieux fuyant la répression de l’église anglicane, aient eu le désir de remercier le Seigneur pour l’abondance de leur moisson.

C’est ainsi que le gouverneur de la colonie, William BRADFORD, proclama un festin pour célébrer cette action de grâce.
Les habitants de Plymouth, une centaine environ, auxquels s’ajoutaient leur allié indien, le cher MASSASOIT, et une centaine de ses guerriers, se sont réunis et mis à table pour manger des quantités impressionnantes de chevreuils, d’oies, de canards.
Curieusement, les chroniques qui nous sont parvenues, ne parlent ni de dinde ni de tarte de citrouille, plats qui de nos jours évoquent toujours l’essence même d’un repas du THANKSGIVING.
Il paraît que ce festin a duré plusieurs jours. Les Indiens qui leur avaient appris la culture du maïs et bien d’autres enseignements pratiques sur l’agriculture, allèrent dans le foret et à la mer pour chercher des vivres supplémentaires afin de participer également à ce festin.
Depuis ce premier THANKSGIVING, ce traditionnel festin d’action de grâce à été plus ou moins suivi en Nouvelle Angleterre.
Ce n’est qu’en 1863 que le Président LINCOLN, en réponse à une demande d’une certaine journaliste, a déclaré que le THANKSGIVING comme « jour de fête nationale » et qu’il est célébré, depuis un acte du Congrès de 1942, le 4ème jeudi du mois de novembre.
C’est alors que les familles américaines se rassemblent autour d’un repas somptueux composé de dinde rôtie, de gelée de fruits, de maïs, de patates douces, couronné de cette fameuse tarte à la citrouille.

N'OUBLIONS PAS LES MEILLEURS SITES DEDIES A JOE PENNY :

 


 

 

Par ces temps incertains d'animosité sans nom, il m'a paru opportun de rendre cet hommage bien mérité à PL.

L'amitié ne doit pas perdre ses droits.

PL EXISTE, JE L'AI RENCONTREE SPIRITUELLEMENT....

Image and video hosting by TinyPic

 

 

 

 

Image and video hosting by TinyPic

Les commentaires sont fermés.